Les mousquetaires Index du Forum

Les mousquetaires
fraternité-amitié-partages

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

beau texte il n est jamais
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les mousquetaires Index du Forum -> Le coin des mousquetaires -> Le coin de Gilbert et Colette
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 6 Sep - 16:28 (2014)    Sujet du message: beau texte il n est jamais Répondre en citant



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Sep - 16:28 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 6 Sep - 16:58 (2014)    Sujet du message: etre fofrt c est Répondre en citant



Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 6 Sep - 17:22 (2014)    Sujet du message: les dix commndement de la vie Répondre en citant



Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Sep - 15:31 (2014)    Sujet du message: cuisse de grenouile Répondre en citant

Il était une fois une course de grenouilles. L’objectif était d’arriver en haut d’une grande tour.
Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les encourager. Et la course commença.
En fait les gens ne croyaient pas possible que les grenouilles atteignent la cime.
Et toutes les phrases que l’on entendit furent : « Impossible ! Elles n’y arriveront jamais...! »
Les grenouilles commencèrent peu à peu à se décourager.
Et les gens continuèrent : - « Vraiment pas la peine !!! Elles n’y arriveront jamais...!!! »
Et les grenouilles s’avouaient vaincues, sauf une qui continuait de grimper envers et contre tout.
A la fin, toutes abandonnèrent, sauf cette grenouille qui, seule et au prix d’un énorme effort, atteignit la cime.
Les autres, stupéfaites, voulurent savoir comment elle y était arrivée.
L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander comment elle avait réussi l’épreuve.
Et elle découvrit... qu’elle était sourde !


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Sep - 15:51 (2014)    Sujet du message: la cruche fissures Répondre en citant

Un vendeur d'eau se rend chaque matin à la rivière, remplit ses deux cruches et part vers la ville distribuer l'eau à ses clients.
- Fissurée, une des cruches perd son eau.
- Toute neuve, l'autre rapporte plus d'argent.

La pauvre fissurée se sent inférieure. Un matin, elle décide de se confier à son patron :
- "Tu sais, je suis consciente de mes limites.
Tu perds de l'argent à cause de moi, car je suis à moitié vide quand nous arrivons en ville.
Pardonne mes faiblesses."

Le lendemain, en route vers la rivière, le patron interpelle sa cruche fissurée : - "Regarde sur le bord de la route !"
- "C'est joli, et plein de fleurs !"
- "C'est grâce à toi", réplique le patron. "C'est toi qui, chaque matin, arroses le bas-côté de la route.
J'ai acheté un paquet de graines de fleurs, et je les ai semées le long du chemin.
Et toi, sans le savoir, et sans le vouloir, tu les arroses chaque jour.

Ne l'oublie pas :
Nous sommes tous un peu fissurés...
Mais, si nous le lui demandons, Dieu sait faire des MERVEILLES avec nos FAIBLESSES."


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Sep - 11:06 (2014)    Sujet du message: un monde de fee Répondre en citant

4d88c5fa

7e529f50



98a85eb8Jadis l' univers étais peuplé de fées. Personne n'eut mis en doute leur existence, car à la vérité personne ne l' aurais pu. Les plantes, Les animaux et les fées étaient comme l' essence-même de la vie. Ils étaient dans l'ordre des choses, une partie du grand tout et tout avait une âme.
Il y eut un temps ou l' homme marchait volontiers à quatres pattes ou suçait son pouce en s' endormant. De par sa petite taille, il voyait ceux qui, petits comme lui, encantaient ses reves et ses nuits,ceux qui faisaient ses songes, mais ses cauchemars auissi. Mais un jour, à force de se tendre pour toucher le soleil, l' homme devient de plus en plus grand, si grand qu' il ne vit plus le peuple des fées, et qu' il finit par l' oublier...Alors, le petit peuple disparut...



95c1081f

2004f004





67162f53

34618cde





59479770

b12479d5

8dfbf5a7

0890ab41



9bc8ea89


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Sep - 13:44 (2014)    Sujet du message: un jour dans la foule Répondre en citant

Un jour, dans la foule venue l’écouter, se trouvait un homme que la sainteté de Bouddha exaspérait.
Il hurle des insultes à Bouddha, puis s’en va, fulminant de colère.

Longeant les rizières du village, sa colère s’apaise, et petit à petit, un profond sentiment de honte l’envahit.
Comment a-t-il pu se comporter ainsi ? Il décide de revenir au village et de demander pardon à Bouddha.

Arrivant devant ce dernier, il se prosterne et demande pardon pour la violence de ses propos.
Bouddha, débordant de compassion, le relève, lui expliquant qu’il n’a rien à pardonner.
Etonné, l’homme rappelle les injures proférées.

- « Que faites-vous si quelqu’un vous tend un objet dont vous n’avez pas usage, ou que vous ne voulez pas ? » demande Bouddha.

- « Et bien, je ne le prends simplement pas » remarqua l’homme.

- « Que fait alors le donateur ? » s’enquiert Bouddha.

- « Ma foi, il garde son objet » répond l’homme.

- « C’est sans doute pourquoi vous semblez souffrir des injures et des grossièretés que vous avez proférées.
Quant à moi, rassurez-vous, je n’ai pas été accablé.
Cette violence que vous donniez, il n’y avait personne pour la prendre » répondit le sage.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 16 Sep - 13:49 (2014)    Sujet du message: NOEL APPROCHE Répondre en citant

Noel approche

http://i47.tinypic.com/11bsmlj.jpg



Conte de Noël :

le sapin, roi des forêts

Il y a très longtemps... L'hiver était là, et il faisait très froid.

Dans la forêt tout enneigée, un petit oiseau était tout seul, triste. Il avait une aile brisée et sa famille l'avait abandonné pour s'envoler vers des pays sans hiver. Il voletait péniblement, d'un arbre à l'autre. Il neigeait fort et l'oiseau se réfugia dans les feuilles d'un énorme chêne. Hélàs ! "Va-t-en, vilain, je t'interdis de venir manger mes glands !"

Les uns après les autres, tous les arbres, tous, le chassèrent. Complètement découragé, il se posa dans la neige, il allait sans doute mourir. Un dernier effort, il entrouvrit ses yeux, un sapin lui faisait signe : "Viens, je ne suis pas méchant, viens, n'aie pas peur. Installe-toi chez moi au chaud, mange mes graines tant que tu voudras." Le soir de Noël, le vent se leva, souffla de plus en plus fort. Tous les arbres perdirent leurs feuilles, tous, sauf le sapin qui avait accueilli le petit oiseau blessé. C'est depuis ce temps-là que le sapin est le seul à garder sa verdure tout l'hiver, le sapin, roi des forêts !

.http://ekladata.com/Ts6Rf4RMtnSIKZSPCWzjpzahDB0.gif...........................................................................


Revenir en haut
COLETTE7


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2014
Messages: 4 873
Localisation: NORMANDIE
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 16 Sep - 17:53 (2014)    Sujet du message: beau texte il n est jamais Répondre en citant

Le garçon et les clous



C’est l’histoire d’un petit garçon qui avait mauvais caractère.

Son père lui donna un sac de clous et lui dit qu’à chaque fois qu’il perdrait patience, il devrait planter un clou derrière la clôture. Le premier jour, le jeune garçon planta 37 clous derrière la clôture.

Les semaines qui suivirent, à mesure qu’il apprenait à contrôler son humeur, il plantait de moins en moins de clous derrière la clôture... Il découvrit qu’il était plus facile de contrôler son humeur que d’aller planter des clous derrière la clôture...

Le jour vint où il contrôla son humeur toute la journée. Après en avoir informé son père, ce dernier lui suggéra de retirer un clou à chaque jour où il contrôlerait son humeur.

Les jours passèrent et le jeune homme pût finalement annoncer à son père qu’il ne restait plus aucun clou à retirer de la clôture. Son père le prit par la main et l’amena à la clôture.

Il lui dit :

"Tu as travaillé fort, mon fils, mais regarde tous ces trous dans la clôture. Elle ne sera plus jamais la même. À chaque fois que tu perds patience, cela laisse des cicatrices exactement comme celles-ci.

Tu peux enfoncer un couteau dans un homme et le retirer, peu importe combien de fois tu lui diras être désolé, la cicatrice demeurera pour toujours."


Une offense verbale est aussi néfaste qu’une offense physique.

Les amis sont des joyaux précieux. Ils nous font rire et nous encouragent à réussir. Ils nous prêtent une oreille attentive, nous louangent et sont toujours prêts à nous ouvrir leur COEUR.

(Fondation bouddhiste Vihara Lemanique)
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
COLETTE7


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2014
Messages: 4 873
Localisation: NORMANDIE
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 17 Sep - 14:48 (2014)    Sujet du message: beau texte il n est jamais Répondre en citant

Si je pouvais revivre ma Vie








J’aurais moins parlé mais écouté davantage. J’aurais invité des amis à venir souper même si le tapis était taché et le divan défraîchi. J’aurais grignoté du maïs soufflé au salon et ne me serais pas souciée de la saleté quand quelqu’un voulait faire un feu dans le foyer.

J’aurais pris le temps d’écouter mon grand-père évoquer sa jeunesse. Je n’aurais jamais insisté pour que les fenêtres de la voiture soient fermées par un beau jour d’été tout simplement parce que mes cheveux venaient justes d’être coiffés. J’aurais fait brûler ma chandelle sculptée en forme de rose au lieu de la laisser fondre d’elle même parce qu’entreposée trop longtemps dans l’armoire. Je me serais assise dans l’herbe avec mes enfants sans me soucier des taches de gazon.

J’aurais moins ri et pleuré en regardant la télé, mais davantage ri et pleuré en regardant la vie. Je serais restée au lit lorsque malade plutôt que de prétendre que la terre cesserait de tourner si je ne travaillais pas cette journée là.




Je n’aurais jamais rien acheté pour la simple raison que c’était pratique, ou encore à l’épreuve des taches ou parce que garanti pour durer toute le vie.




Au lieu de souhaiter la fin de mes neuf mois de grossesse, j’en aurais savouré chacun des instants en réalisant que la merveille grandissant en dedans de moi était la seule chance de ma vie d’aider Dieu à faire un miracle.




Lorsque mes enfants m’embrassaient avec fougue, je n’aurais jamais dit : « plus tard. Maintenant va te laver les mains avant de souper. » Il y aurait eu plus de « je t’aime »…, plus de « je suis désolée »…, mais surtout, si on me donnait une autre chance de revivre ma vie, j’en saisirais chaque minute… la regarderais et la verrais vraiment…, la vivrais… et ne la redonnerais jamais.




Emma Bombeck, décédée d'un cancer
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
claudine
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 01 Jan 2009
Messages: 48 124
Localisation: Liège
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 17 Sep - 15:00 (2014)    Sujet du message: beau texte il n est jamais Répondre en citant

beau texte 
_________________


" Ne pas partager est une perte de temps, merci de m'en avoir fait gagner "M.Bernier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
COLETTE7


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2014
Messages: 4 873
Localisation: NORMANDIE
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 17 Sep - 15:09 (2014)    Sujet du message: beau texte il n est jamais Répondre en citant

Fables de la Fontaine -Livre I- Le rat de ville et...



Illustration G. Doré



Le Rat de ville et le Rat des champs



Autrefois le Rat de ville
Invita le Rat des champs,
D'une façon fort civile,
A des reliefs d'Ortolans.
Sur un Tapis de Turquie
Le couvert se trouva mis.
Je laisse à penser la vie
Que firent ces deux amis.
Le régal fut fort honnête,
Rien ne manquait au festin ;
Mais quelqu'un troubla la fête
Pendant qu'ils étaient en train.
A la porte de la salle
Ils entendirent du bruit :
Le Rat de ville détale ;
Son camarade le suit.
Le bruit cesse, on se retire :
Rats en campagne aussitôt ;
Et le citadin de dire :
Achevons tout notre rôt.
- C'est assez, dit le rustique ;
Demain vous viendrez chez moi :
Ce n'est pas que je me pique
De tous vos festins de Roi ;
Mais rien ne vient m'interrompre :
Je mange tout à loisir.
Adieu donc ; fi du plaisir
Que la crainte peut corrompre.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
COLETTE7


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2014
Messages: 4 873
Localisation: NORMANDIE
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 18 Sep - 16:27 (2014)    Sujet du message: beau texte il n est jamais Répondre en citant

Le Mot d'Angela








Lorsqu'Angela n'était qu'une enfant, âgée de 2 ou 3 ans,
Ses parents lui enseignaient déjà à ne jamais dire NON.
Ils lui répétaient qu'elle devait toujours
Obéir à son père et à sa mère.
Qu'autrement elle serait punie et devrait aller au lit.




Toujours est-il que les années passèrent
Et Angela devint une fille obéissante ;
Elle ne cédait jamais à la colère et à la rébellion
Se montrait toujours généreuse et prévenante;
Car peu importe ce que lui disaient ses parents,
Elle croyait toujours qu'ils avaient raison.




Angela fut une élève douée et charmante.
Ses professeurs la trouvaient bien élevée,
Mais ils ne se demandèrent jamais,
Comment elle se sentait.




Angéla n'avait que des amis
Qui savaient qu'on pouvait toujours compter sur elle.
Même malade et alitée, si on lui demandait d'aider,
Elle répondait ''oui'' sans hésiter.




Mariée à un avocat, Angela avait maintenant 33 ans,
Une belle vie à la banlieue et de beaux enfants.
Si quelqu'un lui demandait comment elle allait,
Elle disait toujours : ''Bien, merci ''.




Mais, par une nuit froide, elle resta éveillée dans son lit.
Étourdie par un tourbillon de pensées;
Sans savoir pourquoi ni comment,
Elle ne voulait plus vivre.
Elle supplia même le Tout-Puissant
De mettre un terme à sa vie.




Elle entendit alors, au plus profond de son être,
Une voix douce et grave
Qui ne souffla qu'un seul mot... non.




A partir de ce moment-là,
Angela sut ce qu'il lui restait à faire.
Comme toute sa vie avait tourné autour de ce mot,
Voilà ce qu'elle réserva aux êtres qui lui étaient chers :



NON, je refuse
NON, je ne suis pas d'accord
NON, c'est à toi de le faire
NON, je n'aime pas ça
NON, ça me fait trop mal !
NON, je suis fatiguée
NON, je suis occupée
NON, ce n'est pas ce que je veux.



Sa famille en fut étonnée, ses amis en restèrent bouche bée,
Mais, ils le voyaient bien dans ses yeux, Angela avait changé.
Car, lors de cette nuit froide et tourmentée,
Angela l'angélique avait reçu la permission de dire non.



Depuis Angela est d'abord une femme,
Ensuite une mère et une épouse :
Elle a sa propre vie, ses talents et ses ambitions.
Elle connaît ses besoins, ses désirs et ses émotions.
Elle a son propre compte en banque et
Elle a enfin son mot à dire.



Et à son fils et à sa fille, elle enseigne :
''C'est très bien d'être d'accord ;
Mais pour grandir et se réaliser pleinement,
Il faut savoir dire non.
Car je sais que j'ai parfois tort,
Et comme je vous aime profondément,
Vous serez toujours mes anges,
Même quand vous me dites non.''



(Barbara K. Basset)
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
claudine
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 01 Jan 2009
Messages: 48 124
Localisation: Liège
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 18 Sep - 17:27 (2014)    Sujet du message: beau texte il n est jamais Répondre en citant

beau texte   Colette 
_________________


" Ne pas partager est une perte de temps, merci de m'en avoir fait gagner "M.Bernier


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Sep - 11:57 (2014)    Sujet du message: l amitie Répondre en citant

Ne marche pas devant moi, je ne suivrai peut-être pas. Ne marche pas derrière moi, je ne te guiderai peut-être pas. Marche juste à côté de moi et sois mon ami.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:38 (2016)    Sujet du message: beau texte il n est jamais

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les mousquetaires Index du Forum -> Le coin des mousquetaires -> Le coin de Gilbert et Colette Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com