Les mousquetaires Index du Forum

Les mousquetaires
fraternité-amitié-partages

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L ALCOOL LE LENDEMAIN

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les mousquetaires Index du Forum -> Le coin des mousquetaires -> Le coin de Gilbert et Colette
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Sep - 18:01 (2014)    Sujet du message: L ALCOOL LE LENDEMAIN Répondre en citant

Le lendemain d'alcool : 14 remèdes pour dire non à la gueule de bois






Je ne boirai plus jamais d'alcool. C'est ce que vous vous êtes promis la dernière fois que vous vous êtes réveillez avec un mal de tête lancinant et l'estomac en charpie. Un premier conseil : si vous aviez vraiment envie de vomir, faites-le ! Le vomissement est une façon, pour l'organisme de se débarrasser des toxines. Si votre mal de tête est insupportable, prenez de l'aspirine ou de l'ibuprofène, mais éviter le paracétamol, qui risque d'attaquer le foie si vous avez trop bu. Essayez enfin les remèdes et astuces que je vous suggère Wink

Le lendemain d'alcool : ce qui ne va pas ?

Le foie transforme l'alcool en différentes enzymes, dont certaines sont responsables des douleurs gastriques et des vomissements du lendemain. Pour évacuer ces toxiques, produits de la dégradation de l'alcool, les reins éliminent aussi de l'eau, ce qui explique l'augmentation de la diurèse (le volume d'urine) et la déshydratation. Avec la dilatation des vaisseaux sanguins induites par l'alcool, ces pertes d'eau sont à l'origine des mots de tête. Enfin, l'alcool augmente l'acidité du sang (acidose), d'où les suées, les nausées et les ralentissements des réflexes.

Premiers soins


1.Au saut du lit, buvez deux verres d'eau pour vous réhydrater.
2.Ensuite, buvez un grand verre de jus de pamplemousse, d'orange ou de tomates. Les jus de fruits sont riches en fructose, un sucre qui accélère l'élimination de l'alcool. Si vous êtes trop nauséeux pour absorber des jus de fruits, essayez un soda au cola qui peut calmer les troubles gastriques.
3.Si vous êtes un adepte du café, buvez-en une ou deux tasses dès que vous vous en sentez capable. La caféine est un vasoconstricteur – elle ressert les vaisseaux sanguins, alors que l'alcool provoque une vasodilatation à l'origine du mal de tête. N'en abusez pas, toutefois, car la caféine est aussi un diurétique, ce qui peut aggraver la déshydratation due à l'alcool (les reins produisent plus d'urine pour éliminer les toxines de l'alcool).
4.Le kudzu est une plante couramment utilisée en médecine traditionnelle chinoise. Elle est généralement consommé sous forme de « tisane du lendemain », mais elle est également préconisée dans les cures de désintoxication à l'alcool. On peut la prendre sous forme de décoction, de gélule ou d'extrait fluide. Suivez le mode d'emploi spécifié sur l'étiquette.

Régime de convalescence

1.Une fois que vous aurez surmonté les nausées, préparez-vous une soupe de poulet ou un simple bouillon de légumes. L'une comme l'autre aident l'organisme à reconstituer les réserves de sels et de potassium épuisées par l'alcool.
2.Le milk-shake à la banane est aussi un excellent remède pour refaire le plein de potassium et d'autres éléments nutritifs éliminés dans les urines. Mixez une demi-tasse de lait, une banane et deux cuillerées à café de miel riche en fructose.
3.Lorsque vous vous sentirez suffisamment d'aplomb, prenez un repas léger – fruits frais, miel et pain grillé. Les fruits et le miel apportent du fructose. Gardez les croissants pour un autre jour.

L'homéopathie à la rescousse

1.Nux vomica, un remède homéopathique, est considéré comme un antidote à la gueule de bois. Faites fondre trois granules de Nux vomica 9 CH sous la langue toutes les quatre heures (trois fois par jour).

Bougez !!

1.Même si tout vous incite à rester au lit, vous vous sentirez mieux si vous vous forcez à marcher d'un pas vif où a faire un petit jogging. L'exercice stimule la production d'endorphine, une substance aux propriétés antalgiques produite par certaines cellules du cerveau. À terme, l'abus d'alcool peut inhiber la synthèse des endorphines par l'organisme.

Mieux vaut prévenir que guérir

1.Avant de vous rendre à une soirée où vous risquez de boire un peu trop d'alcool, mangez quelque chose – si possible des aliments gras. En tapissant les parois intestinales, les graisses ralentissent l'assimilation de l'alcool, et limite donc le risque d'ivresse qui réduit l'éventualité d'une gueule de bois le lendemain.
2.Si vous devez choisir entre plusieurs alcools forts, optez pour de la vodka ou du gin plutôt que pour du whisky, du rhum ou du cognac. Si vous buvez du vin, prenez plutôt du blanc. Les alcools clairs, comme la vodka, ne contiennent pas de congénères, des composés chimiques qui accentuent les nausées et le mal de tête du lendemain. Quant au vin blanc, il en renferme moins que le vin rouge.
3.Buvez lentement. L'organisme élimine l'alcool à un rythme régulier d'environ 30 ml par heure (la capacité d'élimination varie toutefois d'une personne à l'autre).
4.Alternez alcool et autres boissons – eau gazeuse, jus de fruits et autres boissons sans alcool.
5.Évitez le champagne et les autres boissons alcoolisées pétillantes (gin tonic ou rhume–coca, par exemple). Les bulles accélèrent le passage de l'alcool dans le sang

Même sans soins, une gueule de bois ne devrait pas durer plus de 24 heures. Si vous ne vous sentez pas mieux au-delà de ce délai, appelez un médecin. Si vous ne vous souvenez plus de rien, ou si vous êtes coutumier des gueules de bois, vous avez peut-être un problème d'alcoolisme. Parlez-en avec votre médecin pour envisager un traitement.




Remède de bonnes femmes




On dit parfois que la meilleure solution est de traiter le mal par le mal, autrement dit de boire un petit verre d'alcool le lendemain. Hélas, c'est faux. En buvant de l'alcool pour surmonter une gueule de bois, vous ne feriez que prolongez votre calvaire. Renoncez-y


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Sep - 18:01 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 16 Sep - 14:36 (2014)    Sujet du message: AMPOULE CUTANEE Répondre en citant

Ampoule cutanée : comment faire pour s'en débarrasser ?






Que faire avec une ampoule ? La percer ? Ne pas y toucher ? En général, mieux vaut ne pas intervenir lorsque les ampoules sont petites ou que la peau n'a pas cédé naturellement. Il y a moins de risque d'infection si vous laissez cette protection naturelle, le temps qu'une nouvelle peau se forme sous la poche de liquide qui sert de coussin protecteur. Si l'ampoule est volumineuse ou localisée à un endroit sur lequel vous ne pouvez éviter d'appuyer, il faudra la vider correctement. Ne percez jamais une ampoule (ou cloque) due à une brûlure afin d'éviter tout risque d'infection.

Ampoule : ce qui ne va pas ?

Les ampoules apparaissent à la suite d'un frottement répété sur une peau moite. Lorsque l'ampoule se forme, un liquide transparent s'accumule dans une poche située entre les couches de l'épiderme. Un petit vaisseau sanguin éclate parfois et le liquide contenu dans l'ampoule ce teinte alors de sang. Ce type d'ampoules apparaît généralement sur les mains et les pieds, mais pas uniquement. Les ampoules peuvent également survenir après un coup de soleil ou une brûlure. Elles sont parfois associées à une maladie de peau comme l'eczéma.

Que faire ? Ne rien faire !
1.En règle générale, ne touchez pas l'ampoule et, si elle est sur le point de s'ouvrir, laissez les choses suivre leur cours. Contentez-vous de la nettoyer à l'eau et au savon. Vous pouvez mettre un peu de vaseline ou un autre émollient pour limiter les frottements.
2.En fonction de son emplacement, essayez de la protéger des chocs. Couvrez-la avec un pansement adhésif que vous changerez au moins une fois par jour. Si son emplacement ne pose pas de problème, laissez-la à l'air libre.
3.La nuit, retirez le pansement et laissez l'ampoule à l'air libre afin d'accélérer la cicatrisation. Si l'ampoule s'est formée à un endroit sensible ou que vous craignez le frottement des draps, protégez-la avec un pansement ultrafin.
4.Appliquez une crème à base de calendula (ou souci) à 2-5% de concentration. Cette plante est traditionnellement utilisée pour ses vertus apaisantes et cicatrisantes. Recouvrez d'un morceau de gaze (tissu de coton, très léger et transparent, stérilisé, servant pour les pansements) et d'un pansement adhésif.
5.Si vous n'avez pas de crème au calendula, appliquez un gel d'aloe vera. Si possible, prélevez-le directement sur la plante (coupez une feuille et pressez le gel). Les produits vendus dans le commerce contiennent de l'alcool, qui assèche la peau. Si vous n'avez pas d'aloe vera chez vous, choisissez un gel à 0,5 % de concentration.
6.La préparation H, une pommade habituellement utilisée contre les hémorroïdes, est efficace contre les démangeaisons et les sensations de brûlure. Elle apporte également un enduit protecteur pour la peau. Elle est vendue sans ordonnance.
7.Soulagez la douleur et les démangeaisons avec un gant de toilette humide. Trempez-le dans l'eau froide, essorez-le et posez-le sur l'ampoule.




Voici 2 solutions pour diminuer les risques d'infections :

1.Nettoyez-la à l'eau et au savon. Appliquez une crème ou un gel cicatrisant à base de calendula ou une crème antiseptique classique, et recouvrez ensuite avec un pansement propre.
2.Quatre fois par jour, retirez le pansement et traitez la zone à vif avec un mélange composé d'une dose d'huile essentielle d'arbre à thé pour trois doses d'huile végétale. L'huile essentielle d'arbre à thé est très efficace pour lutter contre les bactéries et prévenir l'infection.

Vider une ampoule, comment faire ?




Ne percez pas une ampoule sauf si elle est très grosse ou située à un endroit sur lequel vous ne pourriez éviter d'appuyer.


1.Stérilisez l'aiguille. A l'aide d'une pince à épiler, maintenez la pointe d'une aiguille au dessus d'une flamme pendant quelques secondes jusqu'à ce qu'elle rougisse, puis laissez-la refroidir.
2.Nettoyez l'ampoule avec un désinfectant ou un antiseptique comme la Bétadine.
3.Dépliez une compresse de gaze stérile et posez-la sur l'ampoule. Percez le bord de l'ampoule en orientant l'aiguille sur le côté et appuyez doucement sur la compresse pour extraire le liquide. Faites attention à ne pas déchirer ou retirer le morceau de peau car il protège la partie extrêmement sensible de l'épiderme qui se trouve au-dessous.
4.Appliquez une pommade antiseptique (Flammazine, par exemple) et couvrez l'ampoule avec un pansement propre. Vous pouvez en utiliser un très fin, dit de seconde peau, dont la texture humide, semblable à du gel, absorbe les chocs et réduit les frottements. Changez le pansement deux fois par jour.
5.Si l'ampoule se remplit à nouveau, vous devrez la percer de la même manière.
6.Appliquez un mélange de vitamine E et de crème de calendula (souci) pour favoriser la cicatrisation de la peau. La vitamine E est vendue en gélules. Ouvrez une gélule en deux, mélangez la poudre de vitamine et la crème au calendula à dose égale, puis appliquez sur l'ampoule. Suivez ce traitement pendant une semaine.

Mieux vaut prévenir que guérir :
1.Vérifiez votre pointure chaque fois que vous achetez une paire de chaussure. Portez des chaussettes de la même épaisseur que celle que vous utiliserez par la suite.
2.Achetez vos chaussure l'après-midi. Les pieds enflent pendant la journée. Si vous les achetez le matin, il vous manquera une demi-pointure le soir !
3.Vous devez vous sentir à l'aise dans vos chaussures, notamment au niveau du gros orteil. En position debout, il doit rester un espace (l'équivalent de l'épaisseur du pousse) entre l'orteil le plus long et le bord de la chaussure.
4.Portez deux paires de chaussettes pour les longues promenades ou les randonnées, afin de limiter les frottements. Choisissez un matériau hydrophobe comme l'acrylique pour la paire qui est en contact avec la peau et préférez des chaussettes en coton pour l'autre paire.
5.Utilisez un produit contre la transpiration des pieds - secs, ils sont moins sujets aux ampoules.
6.Avant d'aller courir, protégez les parties du pied les plus sensibles avec un lubrifiant, comme la vaseline, ou une crème utilisée pour protéger les fesses des bébés. Vous pouvez également poser un pansement seconde peau afin que le frottement se fasse sur le pansement et non sur la peau.
7.Pour jardiner, portez des gants en cuir souple. Si vos mains sont couvertes d'ampoules malgré les gants, choisissez une bêche munie d'une poignée matelassée.
8.Si vous pratiquez un sport de raquette, des ampoules peuvent se former sur vos mains. Renseignez-vous dans votre magasin de sport sur la possibilité de changer la poignée de votre raquette ou de la recouvrir d'un tissu absorbant et doux.

Vous saviez ?




Selon le Guiness des records, l'homme le plus grand au monde est un Américain du nom de Robert Wadlow, qui mesurait 2,72 m. Pour soutenir son extraordinaire stature, Wadlow devait porter des chaussures orthopédiques. Lors de l'une de ses nombreuses apparitions en public, il se fit une ampoule au pied. Soignée à temps, elle aurait pu cicatriser rapidement, mais la plaie s'infecta. Comme il ne ressentait pratiquement rien au niveau de ses pieds, l'infection se propagea et finit par emporter ce géant, à l'aube du 15 juillet 1940, à l'âge de 22 ans.




Consultez un médecin si l'ampoule est très grosse (plus de 5 cm de large). Il vérifiera que vous ne présentez pas de symptômes d'infection : douleur persistante après plusieurs jours, fièvre, rougeur qui s'étend au-delà du périmètre de l'ampoule, sécrétion épaisse ou malodorante. Voyez également un médecin si vous avez de nombreuses ampoules, qui ne semblent pas liées à un traumatisme local (frottement, brûlure


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 16 Sep - 18:40 (2014)    Sujet du message: angine de poitrine Répondre en citant

Angine de poitrine : les précieuses précautions ainsi que les bons aliments à privilégier











L'angine de poitrine (ou angor) est une douleur thoracique pouvant irradier vers le cou ou les bras. Elle est due à une mauvaise irrigation du coeur. La trinitrine, qui doit être prescrite par le médecin, est l'une des principales substances médicamenteuses indiquées contre ce trouble. Elle permet de soulager les douleurs et d'atténuer le sentiment d'oppression en accroissant le volume de sang et d'oxygène renvoyé au coeur. Outre ce médicament, qu'il est préférable de toujours conserver sur soi, il existe bien heureusement d'autres moyens d'atténuer les crises, de réduire leur fréquence, voire de les prévenir purement et simplement.








Angine de poitrine : ce qui ne va pas ?

La douleur écrasante et oppressante que l'on ressent dans le thorax au moment d'une crise d'angine de poitrine est le signe que le coeur reçoit un sang insuffisamment oxygéné. La cause la plus fréquente de ce trouble est la diminution de calibre d'une ou de plusieurs artères irrigant le coeur, cette atteinte étant généralement liée à la présence de plaques lipidiques (athérome) sur la paroi des artères. La douleur provoquée par une angine de poitrine commence généralement au niveau des côtes, puis irradie vers les épaules, les bras (surtout le gauche) et la mâchoire. Elle s'accompagne parfois d'une respiration saccadée, des nausées, de vertiges, d'arythmie cardiaque et d'un sentiment d'angoisse.


Des mesures immédiates



1.Si la crise survient alors que vous êtes debout, asseyez-vous et reposez-vous quelques instants.
2.Si vous êtes allongé au moment de la crise, asseyez-vous ou redressez-vous afin d'atténuer la pression sur les nerfs cardiaques, à l'origine de la douleur, et appelez un médecin le plus rapidement possible ou, mieux, les urgences car une douleur thoracique écrasante au repos peut être un signe précurseur d'infarctus. Chaque minute compte !
3.Si la crise se produit alors que vous êtes bouleversé ou anxieux, essayez de vous calmer. Le stress accroît les besoins du coeur en oxygène. Initiez-vous au yoga, à la méditation ou à toute autre méthode de relaxation.




L'alimentation et les compléments alimentaires

Les acides gras oméga-3 protègent le coeur et les vaisseaux. Les poissons gras (maquereaux, saumon, sardine) sont de bonnes sources d'oméga-3 : il est recommandé d'en consommer deux fois par semaine. Vous pouvez également prendre des gélules d'huile de poisson. Si vous ne présentez pas de contre-indication, prenez environ 3000 mg d'huile de poisson par jour pour obtenir 1000 mg d'EPA/DHA (acide eicosapentaénoïque et acide docosahexaénoïque), les deux formes les plus actives d'oméga-3.



Plusieurs études ont montré que l'ail contribue à faire baisser légèrement le taux de cholestérol et à améliorer la fluidité du sang. Pour une efficacité maximale, il faut le manger cru (une gousse par jour), dans des sauces de salade, par exemple. Si vous n'en aimez pas le goût, optez pour des gélules de poudre d'ail, qui possèdent les mêmes propriétés. Choisissez des compléments indiquant le taux d'allicine, l'objectif étant d'absorber 6 à 10 mg d'allicine par jour.




L'acide folique (ou vitamine B9) et la vitamine B12 aident à limiter l'augmentation du taux d'homocystéine dans le sang - cet acide aminé endommage les parois des artères lorsqu'il atteint de trop fortes concentrations. Certaines études remettent en question les propriétés des compléments et recommandent plutôt de trouver ces vitamines dans l'alimentation. La viande, le poisson et les oeufs sont riches en vitamine B12, les légumes verts, légumineuses et les agrumes sont de bonnes sources d'acide folique. D'autres études, à l'inverse, qui ont établi le rôle bénéfique des compléments sur les maladies cardiaques, recommandent une prise quotidienne de 400 µg d'acide folique et de 0.5 mg de vitamines B12.

Mieux vaut prévenir que guérir



1.Elaborez un programme d'exercices physiques avec votre médecin. L'activité physique régulière permet de réduire les risques d'angine de poitrine.
2.Arrêtez de fumer. En resserrant les vaisseaux, la nicotine aggrave l'angine de poitrine. Fuyez les lieux enfumés.
3.Essayez de limiter ou, mieux, de vous passer du café. Cette boisson contribuerait en effet à accroître le taux d'homocystéine, un facteur aggravant de l'angine de poitrine.
4.Après un repas copieux, reposez-vous ou contentez-vous d'une activité calme. La digestion mobilise un volume sanguin important et le coeur reçoit moins d'oxygène, ce qui accroît le risque d'angine de poitrine.
5.Ne restez pas trop longtemps dehors par temps froid. Le froid stimule les reflexes musculaires à l'origine de l'angine de poitrine.
6.Evitez les efforts physiques soudains, comme courir pour attraper un bus ou soulever un objet lourd.
7.Perdez des kilos si nécessaire. Consommez cinq portions de fruits et légumes par jour, céréales complètes et des glucides lents (pomme de terre, pâtes, riz). Limitez les aliments gras (plats frits, biscuits, gâteau apéritifs, chocolat...). Préférez le lait demi-écrémé ou écrémé, la viande maigre et mangez du poisson au moins deux fois par semaine. Réduisez les matières grasses de cuisson et d'assaisonnement et variez-les en privilégiant l'huile d'olive pour l'assaisonnement et la margarine au phytostérol pour les tartines. Une consommation modérée de vin rouge (modéré j'ai dit) peut s'avérer bénéfique.




Une prise en charge médicale est indispensable en cas de douleur d'angine de poitrine. Le risque principal est l'infarctus du myocarde, dans lequel une partie plus ou moins importante du muscle cardiaque n'est plus du tout irriguée. Si vous éprouvez une douleur qui serre dans la poitrine, accompagnée ou non de nausées et de difficultés respiratoires, appelez immédiatement les urgences. Suivez scrupuleusement les conseils qui vous seront donnés par le médecin au téléphone.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 17 Sep - 16:19 (2014)    Sujet du message: aphte Répondre en citant

Aphte : 23 remèdes efficaces






Ces petites ulcérations, superficielles et douloureuses, siègent sur la muqueuse buccale. Au bout de 1 à 2 semaines, elles seront complètement résorbées et vous pourrez manger une orange ou des chips, boire une tasse de café ou embrasser votre conjoint sans avoir à le regretter. Voici quelques moyens de soulager la douleur et de vous débarrasser de vos aphtes plus rapidement.

Aphte : ce qui ne va pas ?

Les aphtes (on parle aussi de stomatite aphteuse) sont des petites ulcérations apparaissant de façon isolée ou en grappes à l'intérieur des lèvres et des joues, autour des gencives ou sur la langue. Ils sont blancs ou jaunâtres, entourés d'une aréole rouge. Ils peuvent être de la taille d'une tête d'épingle ou plus étendues. On n'en connaît pas précisément les causes, mais un dysfonctionnement du système immunitaire, une carence nutritionnelle ou un mécanisme allergique pourraient être impliqués. Un évènement stressant ou une blessure à la bouche précèdent souvent une poussée. La consommation de certains aliments peut provoquer des ulcérations récurrentes.

Soigner l'ulcération

1.Des produits en vente libre en pharmacie comme Orabase ® forment une pellicule protectrice de longue durée sur l'ulcération, ce qui accélère la guérison et soulage rapidement la douleur. Asséchez la peau avec un morceau de coton avant d'appliquer la pâte.
2.La réglisse déglycyrrhizinée (sans glycyrrhizine, susceptible de faire monter la pression artérielle) peut jouer le même rôle. On en trouve sous forme de bâtonnets dans certains magasins de produits diététiques : mâchez-en un ou deux, deux ou trois fois par jour.
3.Le suc d'aloe vera peut soulager la douleur. Si vous avez une plante chez vous, pressez une feuille pour en extraire un peu de gel. Á défaut, achetez un gel en pharmacie. Asséchez l'aphte avec un morceau de coton, puis appliquez le gel en tamponnant. Répétez l'opération autant de fois que vous le souhaitez.
4.Ouvrez une capsule de vitamine E liquide et versez quelques gouttes sur l'ulcération plusieurs fois par jour.

Neutraliser l'action des acides

1.Mâchez un comprimé antiacide (demandez conseil à votre pharmacien) ou appliquez-le sur l'aphte et laissez-le se dissoudre. Les douleurs persistantes sont provoquées par des acides et des enzymes digestives qui rongent les tissus ulcérés. Les comprimés antiacides neutralisent ces acides et peuvent accélérer la cicatrisation. Ne dépassez pas la dose recommandée.
2.Utilisez un peu de lait de magnésie comme bain de bouche ou appliquez-en sur l'aphte trois ou quatre fois par jour.
3.Posez un sachet de thé humide sur l'ulcération pendant 5 minutes. Le thé, alcalin, peut neutraliser l'action des acides qui rendent les aphtes douloureux. Il contient également des substances astringentes qui contribuent à soulager la douleur.

Soulager la douleur

1.Appliquez en tamponnant un anesthésique local de type Pansoral ® (vendu sans ordonnance). Faites-le plusieurs fois par jour si le produit (gel ou liquide) n'adhère pas aux tissus.
2.Essayez aussi les gels de dentition pour bébé, qui ont une légère action anesthésiante.

Combattre les bactéries

1.Diluez une cuillère à soupe d'eau oxygénée à 20% dans un demi-verre d'eau. Ajoutez une cuillerée à café de bicarbonate de soude et une cuillerée à café de sel, puis remuez jusqu'à dissolution. Rincez-vous la bouche avec ce liquide et recrachez. L'eau oxygénée est un désinfectant puissant : l'aphte est une plaie ouverte, qui peut par conséquent s'infecter, ce qui accentuerait la douleur. Le bicarbonate de soude, alcalin, soulage soulage en neutralisant les acides.
2.Afin d'accélérer la cicatrisation, préparez un gargarisme à base d'hydrastis (ou hydrate de Canada), pour ses propriétés antibactériennes. Mettez une cuillerée à café et demie de teinture mère dans 250 ml d'eau chaude. Gargarisez-vous une ou deux fois par jour, conservez le liquide pendant environ 5 minutes, puis recrachez.
3.Appliquez une seule goutte d'huile essentielle d'arbre à thé sur l'aphte.
4.Préparez une infusion de calendula (ou souci). Cette plante est utilisée depuis des siècles pour traiter les coupures légères, les irritations de la peau et les piqûres d'insectes.Versez une tasse d'eau bouillante sur une à deux cuillerées à café de pétales séchés. Laissez infuser pendant 10 minutes, filtrez et laissez tiédir le liquide. Gargarisez-vous aussi souvent que vous le souhaitez.

Mesures complémentaires

1.De nombreux spécialistes estiment que la lysine, un acide aminé, peut être utilisée pour remédier à une carence associée aux aphtes. Prenez-en 100 mg trois fois par jour à jeun.
2.L'échinacée renforce le système immunitaire. Prenez-en 200 mg deux ou trois fois par jour dès les premiers signes d'apparition d'un aphte, puis réduisez les doses lorsque l'aphte commence à guérir. (Attention : l'échinacée est à proscrire si vous souffrez d'une maladie auto-immune comme le lupus érythémateux ou d'une maladie dégénérative comme la sclérose en plaques ou tuberculose, la polyarthrite rhumatoïde. Déconseillée en cas de traitement VIH ou anticancéreux, anxiolytique, immunosuppresseur ou hypocholestérolémiant. Évitez de l'associer à des médicaments présentant une toxicité hépatique. Á proscrire chez les personnes allergiques à des plantes proches (chrysanthème, aster, herbe à poux...) Le traitement ne doit pas excéder 8 semaines.
3.La vitamine C associée à des flavonoïdes favorise la cicatrisation des muqueuses buccales. Les agrumes sont une bonne source de vitamine C, mails ils peuvent déclencher des aphtes chez certaines personnes. Prenez plutôt un complément de 250 mg de vitamine C et de flavonoïdes (qui renforcent l'efficacité de la vitamine C) trois fois par jour.
4.Le zinc pourrait accélérer la cicatrisation des plaies buccales. Dès les premiers signes, prenez 25 mg de zinc par jour maximum sous forme de comprimés jusqu'à la disparition de l'ulcération. (Attention : ne dépassez pas cette dose car l'excès de zinc est toxique.)

Mieux vaut prévenir que guérir

1.Évitez les aliments responsables des aphtes. Certaines céréales, fruits de mer, l'ananas, les agrumes, les fruits secs (surtout les noix), les figues, le chocolat, les tomates, les poivrons verts, les fraises, le gruyère ou le vinaigre sont le plus souvent incriminés. Pour déterminer lequel provoque vos aphtes, éliminez-les tous de votre régime. Réintroduisez-les progressivement, un par un, et observez si l'un d'entre eux fait réapparaître l'ulcération.
2.Si vous souffrez d'aphtes fréquents, achetez du dentifrice sans sodium lauryl sulfate. Cet agent moussant, que l'on trouve dans de nombreux dentifrices, peut provoquer des aphtes. De plus, il n'est absolument pas nécessaire au nettoyage des dents.
3.Des coupures sans gravité et des éraflures à l'intérieur de la bouche peuvent provoquer des aphtes. Faites attention lorsque vous mangez des aliments susceptibles de couper comme la croûte du pain. Lorsque vous vous brossez les dents, utilisez une brosse à poils souples afin de ne pas égratigner vos gencives.
4.Consultez votre dentiste si vous présentez un problème dentaire susceptible d'irriter l'intérieur de votre bouche. Des dents mal positionnées, une dent ébréchée, un plombage saillant ou le port d'un dentier inadapté peuvent favoriser les aphtes.
5.Les personnes souffrant d'aphtes fréquents peuvent présenter une carence en vitamine B. Essayez de prendre quotidiennement un complexe de vitamine B. (Attention : si vous avez des picotements dans les doigts ou les orteils, arrêtez la prise de vitamine B.)
6.Le stress favorise parfois l'apparition des aphtes, car le système immunitaire peut alors réagir de manière excessive face aux bactéries normalement présentes dans la bouche. Si vous êtes stressé, pratiquez une méthode de relaxation ou évacuez vos tensions en faisant du sport.

Si la douleur est telle qu'elle vous empêche même de boire, contactez votre médecin. Consultez-le également si vous avez plus de quatre ulcérations en même temps ou si vos aphtes durent depuis plus de deux semaines. Si vous souffrez fréquemment d'aphtes, faites-vous examiner par votre dentiste.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 25 Sep - 15:00 (2014)    Sujet du message: cheveux gras Répondre en citant

Cheveux gras : 8 solutions pour éliminer l'excès de sébum




Vos cheveux sont gras, ternes et sans vigueur ? Ce n'est probablement pas une question d'hygiène mais plutôt un problème héréditaire lié à une hypersécrétion de sébum par les glandes sébacées du cuir chevelu. Contre-attaquez avec un shampoing adapté, puis lavez et rincez vos cheveux deux fois avec une eau de rinçage concoctée par vos soins pour neutraliser la sécrétion de sébum.




Cheveux gras : ce qui ne va pas ?

Vos cheveux sont ternes, informes et collent au cuir chevelu. Ils ont l'air sale alors que vous les avez lavez la veille ou le matin même ! Vos cheveux n'y sont pour rien, ce sont les glandes sébacées du cuir chevelu qui sont responsables. Elles sécrètent du sébum, essentiellement composé de lipides, dont le rôle est de protéger et de lubrifier la peau. Chez certaines personnes, les glandes sébacées produisent trop de sébum, qui se répand alors sur toute la longueur de chevelu. Le problème peut être constitutionnel (génétique) ou hormonal - surproduction d'hormones mâles, notamment. Il est aggravé par le stress, un régime alimentaire trop riche en graisses et en sucre, la prise de certains médicaments, dont la pilule contraceptive, la pollution et les traitements capillaires trop agressifs.

Choisissez d'abord votre shampoing

1.Prenez un shampoing au PH neutre à usage fréquent et, 1 semaine sur 2, alternez avec un shampoing spécifique cheveux gras qui élimine le sébum du cuir chevelu et des cheveux.
2.Même si vous n'avez pas de pellicules, un shampoing antipelliculaire à base de goudron de charbon peut donner de bons résultats sur les cheveux gras. En effet, les substances contenues dans ce type de produits permettent d'assécher les cheveux les plus gras. Faites attention lors de l'application car ce shampoing est irritant pour les yeux.

Tous les jours

1.De toute évidence, vous devez vous lavez les cheveux tous les jours, surtout par temps chaud et humide. Appliquez le shampoing, laissez agir pendant quelques minutes (le temps d'éliminer le sébum), rincez abondamment, puis recommencez. La deuxième fois, laissez encore le shampoing agir quelques minutes avant de rincer.
2.Renoncez aux après-shampoings, qui ne font que reconstituer le film gras que vos avez pris soin d'éliminer.

Eaux de rinçage et soins capillaires

1.Rincez-vous les cheveux avec une infusion de romarin. Cette herbe merveilleusement aromatique renferme des huiles essentielles qui limitent la surproduction de sébum du cuir chevelu. Pour préparer une eau de rinçage au romarin, versez de l'eau bouillante dans une tasse sur deux cuillerées à soupe de romarin séché. Laissez infuser 20 minutes, filtrez, laissez refroidir et versez dans une bouteille en plastique vide. Rincez-vous les cheveux avec cette préparation après le dernier rinçage à l'eau. Si vous aimez le parfum du romarin, inutile de rincer après ce soin.
2.Essayez l'eau de rinçage au jus de citron : pressez 2 citrons dans de l'eau distillée (le volume de deux tasses), puis versez dans une bouteille de shampoing vide. Lavez vos cheveux et rincez-les à l'eau claire, séchez-les, puis appliquez le mélange sur le cuir chevelu. Laissez les acides du jus de citron agir 5 minutes sur le sébum. Rincez à l'eau fraîche.
3.Riche en acides, le vinaigre contribue aussi à dégraisser les cheveux. Mélangez une tasse de vinaigre et une tasse d'eau, rincez vos cheveux à l'eau claire, puis avec ce mélange. Ne craignez pas de sentir la vinaigrette, car l'odeur se dissipe rapidement.

Une mesure radicale : le rince-bouche

1.Si vos cheveux sont très gras, préparez un soin qui ralentira la production de sébum de votre cuir chevelu. Dans une petite tasse, mélangez à parts égales une infusion d'hamamélis et un rince-bouche acheté dans le commerce, quel qu'il soit. Pour préparer l'infusion, mettez une bonne poignée de feuilles séchées dans une tasse d'eau chaude. Laissez infuser 20 minutes, filtrez et laissez refroidir. Après vous être lavé et rincé les cheveux, badigeonnez le cuir chevelu (mais pas les cheveux) à l'aide d'un coton imbibé de cette solution. En séchant, ces deux astringents vont resserrer les pores de la peau.

Mesure d'urgence : un << shampoing >> au talc




Il est tard, vous n'avez pas le temps de prendre une douche, mais vos cheveux ressemblent à une marée noire. En urgence, un shampoing sec au talc peut rendre de très bons services. Séparez vos cheveux et saupoudrez un peu de talc à la racine en procédant méthodiquement, mèche par mèche. Commencez par un léger massage afin de répartir la poudre sur le cuir chevelu, puis sur l'ensemble de la chevelure. Brossez ensuite. Le talc absorbe une partie du sébum. Veillez toutefois à doser la poudre avec parcimonie : si vous en mettez trop, vos cheveux perdront tout volume.




S'il peut être gênant d'avoir les cheveux gras, ce n'est pas un problème grave pour autant. Si vos cheveux vous désespèrent et que les conseils que je viens de vous faire part plus haut ne suffisent pas à les revigorer, demandez conseil à un dermatologue.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Sep - 12:17 (2014)    Sujet du message: LA CONJONCTIVITE Répondre en citant

Conjonctivite : 17 remèdes pour vaincre les rougeurs et les sécrétions purulentes aux yeux




La conjonctivite peut provoquer des démangeaisons, des douleurs, une gêne et des picotements. De plus, les rougeurs et la présence de pus dans l'œil ne sont pas vraiment esthétiques. Cette inflammation des muqueuses qui bordent les paupières est généralement bénigne, mais elle peut avoir des conséquences sur la vue ou se propager si une bactérie ou un virus sont responsables. Il est important de consulter un médecin, qui vous prescrira des gouttes oculaires antibiotiques si vous souffrez d'une infection bactérienne. En attendant, vous pouvez prendre des mesures pour soulager les démangeaisons et contrôler la formation des croûtes.




Conjonctivite : ce qui ne va pas ?

Vous avez les yeux rouges, irrités et clos par une sécrétion gluante ? Il s'agit probablement d'une conjonctivite : une inflammation de la conjonctivite, muqueuse qui ourle les paupières internes et gaine le globe oculaire. Une infection bactérienne ou virale est souvent en cause, mais la conjonctivite peut aussi être due à une réaction allergique (au pollen, à la poussière) ou irritative (à des cosmétiques, à la solution nettoyante des lentilles de contact...). Selon l'origine, elle peut entraîner une sensation de brûlure et des démangeaisons dans les yeux, un suintement important et/ ou une sensibilité à la lumière. La nuit, les cils et paupières se retrouvent collés en raison des sécrétions purulentes.

Soulagez vos yeux

1.Des compresses chaudes ou froides exercent souvent une action bénéfique. Si vos yeux produisent du pus, passez un linge sous l'eau tiède à chaude et utilisez-le comme compresse pour empêcher les sécrétions de sécher sur les cils. Utilisez une compresse froide (un linge trempé dans de l'eau glacée) pour réduire le gonflement et atténuer les démangeaisons, surtout si la conjonctivite est due à une allergie. Faite l'un ou l'autre - ou les deux - pendant 5 minutes trois ou quatre fois par jour. Servez-vous d'un linge propre à chaque fois.
2.Essuyez les sécrétions et les croûtes à l'aide d'un morceau de coton trempé dans une solution composée d'une mesure de shampoing pour bébé pour dix mesures d'eau tiède à chaude. L'eau ramollit les croûtes tandis que le shampoing nettoie la zone de contact entre la paupière et les cils.
3.Nettoyez vos yeux avec une solution ophtalmique achetée en pharmacie ou de l'eau légèrement salée. Portez un demi-litre d'eau à ébullition, ajoutez une cuillerée à café de sel et chauffez à feu doux pendant au moins 15 minutes. Laissez refroidir. Utilisez un compte-gouttes oculaire ou une œillère stériles pour appliquer la solution. Après chaque traitement, stérilisez à nouveau le compte-gouttes ou l'œillère dans de l'eau bouillante.
4.Un bain d'œil à l'hydrastis (ou hydraste du Canada) vous aidera à combattre l'infection. Cette plante contient de la berbérine, aux propriétés antiseptiques. Faites infuser une cuillerée à café d'hydrastis séché pendant 10 minutes dans de l'eau bouillante, filtrez et laissez refroidir. Appliquez à l'aide d'un compte-gouttes oculaire stérile trois fois par jour.

Préparez vos yeux pour la nuit

1.Si votre médecin vous a prescrit des gouttes oculaires, une pommade antibiotique ou à base d'anti-inflammatoire stéroïdiens, mettez-en chaque soir avant de vous coucher pour ne pas vous réveiller avec les paupières collées. Veillez à ne pas mettre l'extrémité du flacon ou du tube en contact avec vos yeux. Si non, vous risquez de contaminer le médicament et de réinfecter vos yeux lors de l'utilisation suivante.

Apaisez vos yeux endoloris

1.Apaisez vos yeux avec une compresse à la camomille. Mettez un sachet de camomille dans une tasse d'eau tiède à chaude (non bouillante) pendant 2 à 3 minutes, pressez-le puis placez-le sur l'œil ou les yeux pendant 10 minutes. Répétez trois ou quatre fois par jour en changeant de sachet. Gardez les yeux fermés afin que le bain n'entre pas directement en contact avec vos yeux.
2.Les adeptes de l'ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, traite la conjonctivite à l'aide de la pulpe de feuilles de coriandre fraîches. Passez une poignée de feuilles de coriandre avec 100 ml d'eau au mixeur. Égouttez, puis appliquez la pulpe sur vos paupières closes. Laissez quelques minutes, puis ôtez la pulpe avant d'ouvrir les yeux.
3.Un autre traitement ayurvédique contre la conjonctivite consiste à faire macérer une cuillerée à café de graines de coriandre dans une tasse d'eau bouillante pendant au moins 15 minutes. Filtrez, laissez refroidir et utilisez l'eau pour baigner vos yeux clos. Essuyez soigneusement avant d'ouvrir les yeux.

Évitez la contagion

1.Pour éviter de vous réinfecter, ne vous maquillez pas avant que les symptômes aient totalement disparu. Jetez les cosmétiques pour les yeux utilisés juste avant l'apparition de la conjonctivite.
2.Essayez de ne pas toucher vos yeux. Si cela arrive, lavez-vous les mains, puis essuyez-les avec une serviette en papier.
3.Si vous devez tamponner vos yeux, utilisez un mouchoir en papier pour chaque œil. Jetez les deux mouchoirs et lavez-vous les mains. Á l'extérieur, emportez une petite bouteille de gel nettoyant sans eau et utilisez-le fréquemment.
4.Si vous portez des lentilles de contact, ne les mettez pas tant que vous avez une conjonctivite déclarée, puis stérilisez-les soigneusement avant de les réutiliser. Lavez-vous toujours les mains avant de placer ou d'ôter vos lentilles. Et ne les nettoyez pas avec votre salive.
5.Changez chaque jour de serviette, de linge de table et d'oreiller, pour ne pas réinfecter le même œil ou contaminer l'autre (sans compter que d'autres personnes peuvent attraper une conjonctivite en utilisant les mêmes affaires que vous).
6.Si votre enfant a une conjonctivite et qu'il est trop jeune pour ne pas se toucher les yeux ou penser à se laver les mains régulièrement, gardez-le à la maison. La plupart des haltes-garderies et des crèches n'acceptent pas d'enfant présentant des symptômes de conjonctivite.

En cas de conjonctivite allergique...

1.Si les yeux démangent et qu'ils produisent du pus irritant, votre conjonctivite est peut être d'origine allergique. Essayez un antihistaminique oral pour soulager le gonflement et les démangeaisons (votre médecin devra vous en prescrire).
2.Essayez d'identifier l'allergène en cause et, si possible, d'éviter les contacts - pollen, poils d'animaux, cosmétiques, etc.
3.Pour combattre l'inflammation provoquée par l'allergie, essayez l'association vitamine C et quercétine. Prenez 1 000 mg de vitamine C par jour en plusieurs prises et 1 500 mg de quercétine. La quercétine est un bioflavonoïde (nutriment présent dans certains fruits et légumes), qui possède des propriétés anti-inflammatoires.




Trois types de conjonctivite




La plupart des conjonctivites sont d'origine virale, bactérienne ou allergique. Certains signes peuvent aider à identifier l'origine de l'affection, mais la distinction n'est pas toujours nette et c'est alors au médecin de faire un diagnostic précis.




Conjonctivite virale

1.L'infection commence par toucher l'œil, mais peut se propager à l'autre.
2.Les suintements sont clairs.
3.Les yeux sont irrités et rouges.

Conjonctivite bactérienne

1.Elle ne touche en général qu'un œil, mais peut se propager à l'autre.
2.Les yeux sont irrités, rouges avec, parfois, une sensation de << papier de verre >>.*
3.La suppuration (production de pus) est importante

Conjonctivite allergique

1.Elle affecte généralement les deux yeux.
2.Les démangeaisons et le larmoiement dominent.
3.Les paupières sont gonflées.




Le saviez-vous ?




Les larmes contiennent des substances antibactériennes, ce qui explique que la plupart des infections oculaires se résorbent d'elles-mêmes.




Á éviter !




Pour traiter la conjonctivite, certains phytothérapeutes conseillent d'instiller des collyres à base d'euphraise (ou casse-lunettes), une plante traditionnellement utilisée par les Indiens d'Amérique pour soulager les problèmes oculaires. Toutefois, des études récentes ont montré que cette préparation pouvait elle-même provoquer des larmoiements, des démangeaisons et des rougeurs dans les yeux.




Consultez un médecin en cas de conjonctivite aiguë. Si certaines formes bénignes, en particulier celles provoquées par des virus, disparaissent d'elles-même au bout de 1 semaine, d'autres peuvent entraîner des lésions oculaires. Allez le plus rapidement possibles chez le médecin si vous voyez trouble, si des taches ou des lésions apparaissent près de l'œil, si la conjonctivite ne disparaît pas d'elle-même en 1 semaine ou si vous ne constatez aucune amélioration après 3 ou 4 jours de traitement régulier. En cas de conjonctivite bactérienne, un traitement instantané évitera des complications.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 29 Sep - 15:31 (2014)    Sujet du message: cor et durillons Répondre en citant

Cors et durillons : 19 techniques pour soulager leur irritation




La plupart des pharmacie ont un rayon consacré aux soins des pieds, notamment aux cors et durillons. C'est l'endroit idéal pour trouver un remède apaisant. Mais le traitement en lui-même se révèle un peu complexe. Vous aurez besoin d'une huile de qualité pour assouplir la peau, de pansements sur mesure pour protéger la zone touchée dans la journée, en veillant à mettre des chaussettes, des chaussures et des semelles adaptées. Si les callosités sont situées sur les mains, des gants adaptés sont tout à fait utiles.




Cors et durillons : ce qui ne va pas ?

En cas de frottement trop important ou trop fréquent, la couche externe de la peau (kératine) s'accumule et forme une épaisse forteresse de cellules mortes. C'est ce qui arrive quand une chaussure mal adaptée produit un frottement continuel sur un orteil ou qu'un râteau à manche en métal agresse la face interne d'un pouce. L'épiderme fabrique progressivement un durillon (ou callosité). L'amas de couche cornée peut se transformer en cor, qui n'est en réalité qu'un durillon plus dense et pourvu d'un centre dur qui correspond au point de pression maximale. Ces callosités peuvent être indolores, mais elles risquent de provoquer une douleur comparable à celle infligée par un caillou coincé entre deux orteils lorsqu'elles exercent une pression sur un os ou un nerf.

Frottez et poncez

1.Si le durillon provoque une douleur ou une irritation, il faut enlever une partie des cellules mortes qui le composent afin de soulager la pression qu'il exerce sur vos nerfs. Tout de suite après une douche chaude ou un bain, lorsque la peau est humide et souple, passez une pierre ponce sur le durillon pour gommer les cellules mortes. Disponible en pharmacie et dans les grandes surfaces, la pierre ponce est un simple morceau de roche volcanique. N'essayez pas de rogner tout le durillon en une seule fois, au risque de mettre la peau à vif. Poncez-le un peu chaque jour et soyez patient car s'il est très épais ou dur, le processus peut prendre plusieurs semaines.
2.Des cors mous, également appelés œils-de-perdrix, apparaissent entre les doigts de pied lorsque les os des orteils voisins frottent jusqu'à épaississement de la peau. On les qualifie de << mous >> car, à ces endroits, la peau est généralement plus humide. Une pierre ponce étant trop large pour passer, achetez plutôt une lime pour durillons et ôtez peu à peu la couche de peau. Vous pouvez aussi soulager la pression entre les orteils grâce à un séparateur en mousse.
3.Si vos pieds nécessitent davantage de soins, consultez un pédicure-podologue. Il sera à même d'enlever les cors sans douleur, de choisir des coussinets, des semelles ou des talonnettes pour soulager la pression, ou de concevoir un appareillage (orthèse) compatible avec les chaussures habituelles.

Attendrissez l'ennemi

1.Au lieu de poncez durillons et cors, vous pouvez les attendrir et les hydrater jusqu'à ce qu'ils ramollissent. Pour les cors d'orteil, utilisez de l'huile d'olive ou de l'huile de ricin comme adoucisseur et une rondelle de protection en mousse (vendue en pharmacie et sur Internet). Appliquez quelques gouttes d'huile sur le cor avec un bâtonnet ouaté, placez la rondelle autour du cor, puis entourez-la de ruban adhésif pour la maintenir en place. Ce dispositif permet à la fois de protéger le cor de la pression et de maintenir l'hydratation. Portez de vieilles chaussettes pendant le traitement car l'huile peut couler à travers le bandage.
2.Une autre méthode pour attendrir durillons et cors consiste à les baigner dans de l'eau additionnée de sel d'Epsom (ou sulfate de magnésium). Suivez les instructions figurant sur le paquet.

Attaquez le cor à l'acide

1.Achetez un emplâtre à l'acide salicylique en pharmacie. Appliquez-le après un bain ou une douche, en veillant à ne traiter que la zone calleuse dure et non la peau tendre qui l'entoure. L'acide salicylique dissout la kératine (couche externe de la peau), dont l'épaississement est à l'origine des cors et durillons. Appliqué sur une peau saine, il peut provoquer des brûlures ou une ulcération.
2.Vous pouvez également fabriquer votre propre emplâtre anticors avec de l'aspirine (composé d'acide salicylique). Réduisez cinq comprimés en poudre fine. Mélangez bien avec une demi cuillerée à café de jus de citron et une demi-cuillerée à café d'eau. Appliquez cette pâte sur la peau épaissie, enveloppez le pied de film alimentaire, puis couvrez le tout avec une serviette chaude. Enlevez serviette et film au bout de 10 minutes et ôtez doucement la peau ramollie à l'aide d'une pierre ponce. (Attention : cette méthode ne convient pas aux personnes allergiques à l'aspirine).

Soulagez le frottement

1.Pour réduire la pression sur le durillon ou le cor, fabriquez une rondelle de protection sur mesure avec un pansement adhésif. Découpez un cercle au diamètre supérieur à votre durillon ou votre cor, pliez-le en deux et découpez un demi-cercle au centre. Ouvrez-le : c'est une rondelle de protection. Placez-le sur votre durillon ou votre cor.
2.Si vous avez un cor mou entre deux orteils, placez un séparateur en mousse entre eux pour les empêcher de frotter l'un contre l'autre. Vous en trouverez dans les pharmacies, grandes surfaces et sur Internet. Cependant, le mieux est de faire appel à un orthopédiste, qui choisira et placera un séparateur parfaitement adapté.
3.Essayez de porter des chaussettes dotées de semelles épaisses et renforcées pour empêcher l'aggravation du durillon.
4.L'ajout d'une semelle standard dans vos chaussures peut soulager la pression sur la zone calleuse et aider celle-ci à se résorber plus rapidement.

Mieux vaut prévenir que guérir

1.Appliquez une lotion contenant de l'urée sur les points rugueux avant qu'ils ne deviennent de véritables durillons. Mettez-en peu au début, car cela peut piquer.
2.Une autre manière d'empêcher votre peau de s'épaissir consiste à baigner vos pieds dans une cuvette d'eau tiède à chaude une fois par semaine. Appliquez ensuite une lotion hydratante.
3.Choisissez des chaussures adaptées à vos pieds. L'espace entre votre orteil le plus long et le bout des chaussures doit être égal à l'épaisseur d'un pouce. En largeur, vos orteils et le bout de vos pieds ne doivent pas être serrés. Toutefois, si la chaussure est trop large, les pieds glissent et frottent sur les côtés.
4.Les pieds gonflent naturellement pendant la journée : achetez vos chaussures en fin d'après-midi, au moment où ils sont les plus enflés.
5.Pour les femmes, le port de talons hauts doit être limité aux grandes occasions pour éviter de surcharger l'avant-pied. Dans tous les cas, choisissez des escarpins dotés d'une bonne protection au bout pour réduire la pression sur les orteils.
6.Évitez également tout ce qui limite l'élargissement de la chaussure et son adaptation à la forme du pied : chaussures vernies, coutures ou barrettes métalliques au niveau de l'avant-pied.
7.Ne jouez pas au tennis avec vos chaussures de jogging. Á chaque activité correspond un type de chaussures. Des recherches et des modes de fabrication élaborés ont permis la conception de chaussures qui conviennent parfaitement à certains mouvements du pied.
8.Pour prévenir l'apparition de callosités sur vos mains, portez des gants bien épais lorsque vous effectuez des travaux comme du ratissage, de la peinture ou de l'élagage.

Chez une personne atteinte de diabète, les durillons et les cors peuvent entraîner des complications liées à des problèmes de circulation (pied ischémiques) ou nerveux (pieds neurologiques). Le risque d'infection du pied est plus important, et il est dangereux d'essayer de se traiter soi-même avec des instruments non-stérilisés susceptible d'introduire des bactéries. Si vous avez du diabète, vous devez donc prendre rendez-vous chez un pédicure-podologue au moindre problème de pied et en parler à votre médecin traitant. Les autres personnes peuvent commencer par les remèdes maison ci-dessus, sous réserve de consulter un podologue si les lésions ne s'améliorent pas et/ ou en cas d'inflammation - signe probable de la présence d'une infection.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 13:53 (2014)    Sujet du message: coupure et ecorchure Répondre en citant

Coupures et écorchures : 10 astuces pour stopper le saignement et désinfecter la plaie




La première chose à faire est d'arrêter le saignement et garder la plaie propre pour prévenir une infection : la nature se charge du reste. Le matériel nécessaire est le suivant : des compresses et de l'eau pour nettoyer, un antiseptique sous forme liquide ou en spray, des bandages ou des pansements et une crème antiseptique. Si vous n'avez rien de tout cela, d'autres remèdes efficaces sont à portée de main, du miel à l'ail en passant par votre salive.



Coupures et écorchures : ce qui ne va pas ?

Vous venez de vous trancher la peau avec un objet coupant - couteau de cuisine, rasoir, morceau de verre, voire feuille de papier. Ou bien vous êtes tombé et votre coude ou votre genou y a laissé un petit bout de peau. La coupure ou l'égratignure se traduisent par un saignement, généralement bénin. La principale complication possible est liée à la présence de microbes dans la plaie, entraînant un risque d'infection.


Nettoyez, désinfectez et protégez

1.Pour freiner le saignement, exercez une pression sur la plaie avec un linge propre ou un morceau de gaze. Á défaut, utilisez votre main, après l'avoir lavée.
2.Une fois le saignement interrompu, nettoyez délicatement la zone à l'eau et au savon. Désinfectez ensuite la plaie elle-même avec un antiseptique non alcoolisé (Attention : n'appliquez jamais d'alcool sur une plaie ; toxique pour les tissus à vif, il ne doit servir qu'à vous désinfecter les mains avant de soigner une blessure.) Ensuite seulement, mettez un pansement ou un bandage.
3.Vous pouvez aussi nettoyer la plaie avec une teinture mère de calendula, diluée dans un peu d'eau. Cette plante antibactérienne est connue pour ses vertus cicatrisantes. Pour une cicatrisation encore plus rapide, appliquez de la crème au calendula (ou crème au marigold), disponible en pharmacie.
4.Deux fois par jour, nettoyez la plaie avec de la myrrhe : cette plante stimule la production de globules blancs, les cellules anti-infectieuses du sang qui se regroupent à l'endroit de la blessure. Mélangez une cuillerée à café de teinture mère de myrrhe (vendue dans les magasins diététiques) à 100 ml d'eau. Versez une petite quantité sur la plaie, puis laissez-la sécher à l'air libre.
5.Essayez l'huile essentielle d'arbre à thé. Utilisée aux quatre coins du globe pour le traitement des plaies, elle contient un puissant antiseptique. Mélangez une cuillerée à café et demie d'huile dans une tasse d'eau tiède et rincez la coupure deux fois par jour.

Fouillez dans votre cuisine

1.Si vous n'avez pas de crème antiseptique, appliquez un peu de miel et couvrez la plaie avec un linge propre ou un bandage. Le miel possède des propriétés antibactériennes et, selon certaines études, il accélère la cicatrisation. Vous n'avez pas de pansements ni de bandages à portée de main ? Inutile de vous inquiéter : en séchant, le miel forme une protection naturelle.
2.L'ail est un autre antibiotique naturel. Appliquez une gousse écrasée sur la plaie à l'aide d'un pansement adhésif. Si ce cataplasme irrite votre peau, enlevez-le immédiatement.

Genou écorché ? Empêchez la croûte de durcir

1.Les enfants ont la désagréable habitude de s'écorcher les genoux presque quotidiennement. Pour protéger la plaie et les décourager de gratter la croûte, recouvrez-la de vaseline afin de l'empêcher de durcir.

Prenez exemple sur votre compagnon à quatre pattes

1.Si vous ne pouvez pas laver une plaie - vous êtes en randonnée, par exemple, léchez-la. Un article publié dans le magazine scientifique britannique The Lancet a décrit les effets bénéfiques de ce geste, à condition d'utiliser sa propre salive. Celle de quelqu'un d'autre se révélerait source d'infection.

Recollez les morceaux

1.En cas de coupure très fine au doigt (comme celle que l'on peut se faire avec une feuille de papier), une colle cutanée peut offrir une bonne solution - on en trouve difficilement en dehors des pharmacies des hôpitaux, mais le choses devraient évoluer car elle apporte réellement un plus. Cette colle permet de rapprocher correctement les deux bords d'une plaie, ce qui n'est pas toujours possible avec les coupures profondes ou fendillées, ou si la blessure est située sur une articulation soumise à des mouvements. Mal appliquée, la colle peut néanmoins créer un bourrelet qui empêche la plaie de se refermer et entraîne un risque de cicatrice plus visible. Ne touchez pas la colle pendant le séchage.

C'est testé




Certaines personnes affirment qu'une pincée de poivre noir sur une plaie interrompt aussitôt le saignement...




Et avéré




Même si cela ne se vérifie pas systématiquement, le poivre noir possède néanmoins des propriétés antalgiques, antiseptiques et antibiotiques.




Consultez un médecin si la plaie ne se referme pas ou n'arrête pas de saigner, ou si elle présente des signes d'infections (écoulement de pus, douleur plus intense, fièvre, rougeur, enflure ou sensation de chaleur autour de la blessure). En cas de blessure profonde - surtout si elle est contaminée par des souillures, votre médecin peut juger nécessaire de vous prescrire une piqûre antitétanique.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 6 Oct - 16:39 (2014)    Sujet du message: CYSTITE Répondre en citant

Cystite : 19 remèdes pour écourter l'infection et diminuer la douleur




Chez la femme, la sensation de brûlure éprouvée lors de l'émission naturelle d'urine par évacuation de la vessie (ou miction) est synonyme de cystite (ou infection urinaire). On estime que 20% des femmes souffrent de ce trouble au moins une fois par an. L'infection est moins fréquente chez l'homme. Si le médecin vous prescrit un antibiotique, il est très important de prendre le traitement jusqu'au bout. En parallèle, buvez du jus de canneberge - très efficace - et suivez les quelques conseils qui vont suivre.







Cystite : ce qui ne va pas ?

Les infections urinaires sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes. Cela tient d'une part à la longueur de l'urètre féminin, très inférieure à celle de l'urètre masculin, et, d'autre part, à la proximité qui existe entre l'orifice de l'urètre, le vagin et l'anus. Ces deux caractéristiques font que les bactéries parviennent plus facilement jusqu'à la vessie. La cystite se manifeste par une envie fréquente d'uriner et une sensation de brûlure lors de la miction. Elle s'accompagne parfois de fièvre. Chez l'homme, cette infection est souvent liée à une hypertrophie de la prostate, qui, en faisant pression sur l'urètre, ralentit le débit urinaire.

Buvez beaucoup

1.Dès les premiers signes d'infection, préparez une solution de bicarbonate de soude. Mettez un quart de cuillerée à café de bicarbonate dans 125 ml d'eau froide et mélangez pour dissoudre. Buvez deux verres d'eau, suivis de la solution de bicarbonate. Le bicarbonate de soude rend l'urine moins acide, ce qui diminue la sensation de brûlure lors de la miction.
2.Durant la journée, buvez un verre d'eau toutes les heures. Le fait de saturer d'eau l'appareil urinaire permet de mieux éliminer les bactéries. En outre, plus l'urine est diluée, moins elle est irritante.
3.Le jus de canneberge (ou d'airelle, le fruit) aide à guérir plus rapidement et pourrait avoir un effet préventif. Ce fruit renferme une substance qui empêche les bactéries de s'accrocher à la muqueuse vésicale, ce qui les rend plus facile à éliminer lors de la miction. Pour prévenir ou soigner les infections urinaires, buvez chaque jour 300 ml de jus de canneberge. Vous en trouverez dans les grandes surfaces et magasins diététiques (vérifiez sur l'emballage la part réelle de canneberge dans le produit, et celle des sucres ajoutés), ainsi que dans les pharmacie, sous forme d'ampoules buvables.
4.Évitez, en revanche, les jus d'agrumes, le jus de tomates, le café et l'alcool, car ces boissons, irritantes pour la paroi vésicale, peuvent rendre la miction encore plus douloureuse.

Prenez des infusions anti-infectieuses

1.Préparez-vous une tisane d'ail. Cela paraît peu alléchant, mais, en cas de cystite, tout est bon pour faire passer la douleur. Du fait des substances bactéricides très puissantes qu'il contient, l'ail est un remède idéal pour lutter contre les microbes responsables de l'infection urinaire. Pelez deux ou trois grosses gousses d'ail, écrasez-les soigneusement, puis jetez-les dans une tasse d'eau chaude. Laissez infuser pendant 5 minutes.
2.Pour aider votre système immunitaire à combattre l'infection - et augmenter votre apport hydrique, buvez trois tasses par jour de tisane d'échinacée, sous forme d'infusettes ou en ajoutant deux cuillerées à café de racine brute à une tasse d'eau bouillante.
3.Pour une tisane de livèche (famille des ombellifères, comme la carottes), mettez deux cuillerées à café de racine séchée et broyée dans une tasse, remplissez d'eau bouillante, laissez infuser pendant 10 minutes, puis filtrez. Cette plante contient des substances anti-inflammatoires et antibactériennes. Elle aurait de plus un effet diurétique, ce qui favorise le drainage de l'appareil urinaire.
4.Essayez la tisane d'ortie pour son effet diurétique. Elle fait uriner davantage, ce qui favorise l'élimination des bactéries responsables de l'infection. Comptez une cuillerée à café de feuilles séchées pour une tasse d'eau bouillante. Buvez une tasse par jour.
5.La busserole, également appelé raisin d'ours (Uva ursi), est une plante buissonnante dont la feuille est utilisée depuis des siècles pour traiter les infections urinaires en raison des ses propriétés antiseptiques. Elle est particulièrement recommandée lorsque les urines sont alcalines (des bandelettes de papier pH vendues en pharmacie permettent de faire le test), comme cela arrive lorsqu'on suit un régime végétarien strict. Les personnes dont les urines présentent un pH normal (entre 7 et 7,5) peuvent utiliser ce remède, mais il leur faut alors suivre pendant quelque temps un régimes strict comprenant beaucoup de fruits et très peu de viande. Prenez une ou deux gélules de 100 à 120 mg trois fois par jour avec les repas. Arrêtez le traitement dès que vous vous sentez mieux. En tout état de cause, la durée du traitement ne doit surtout pas excéder 1 semaine car la prise de busserole à fortes doses peut, à la longue, provoquer de graves lésions hépatiques. Par ailleurs, la busserole est incompatible avec la vitamine C car celle-ci, en acidifiant les urines, empêche la plante d'agir. (Attention : la busserole est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que chez les enfants de moins de 12 ans).
6.L'hydrastis (ou hydraste du Canada) est une arme naturelle contre Escherichia coli, bactérie souvent impliquée dans les infections urinaires. Non seulement cette plante combat directement la bactérie, mais elle stimule le système immunitaire, ce qui accélère la guérison. Prenez 500 à 1 000 mg d'extrait de racine d'hydrastis une fois par jour pendant 5 à 7 jours. (Attention : cette plante est toxique à forte dose).

Mieux vaut prévenir que guérir

1.La chose la plus importante que vous puissiez faire à titre préventif est d'uriner régulièrement, au moins toutes les 4 heures, en veillant à bien vider à chaque fois votre vessie. Si vous pensez avoir fini, attendez (si vous êtes une femme, levez-vous), puis refaites une tentatives, ça devrait peut être encore couler un peu Smile
2.La vitamine C et les bioflavonoïdes protègent la vessie contre les bactéries. Vous pouvez prendre chaque jour jusqu'à 1 000 mg de vitamine C et jusqu'à 600 mg de bioflavonoïdes.
3.Utilisez des savons doux et sans parfum et évitez les huiles de bain et produits moussants parfumés.
4.Certains aliments, comme les asperges, les épinards, la betterave, les carottes crues, les tomates, les agrumes, les fraises, la viande rouge ou le lait, peuvent aggraver la cystite. Évitez d'en manger si vous souffrez d'infections urinaires à répétition.
5.Soignez particulièrement l'hygiène de la région ano-génitale. Si vous êtes sujettes aux infections urinaires, lavez-vous avant de faire l'amour et allez aux toilettes après. L'urine entraînera toute bactérie qui aurait pu pénétrer dans l'urètre durant les rapports.
6.Lorsque vous allez aux toilettes, essuyez-vous toujours de l'avant vers l'arrière afin d'éviter de contaminer l'appareil urinaire par des bactéries provenant du rectum.
7.Les bactéries se développent dans des milieux chauds et humides. Plutôt que des fibres synthétiques, portez des sous-vêtements amples en coton, qui << respirent >>, et évitez les collants en nylon ainsi que les pantalons moulants.
8.Pour la même raison, ne gardez pas un maillot de bain mouillé. Après avoir nagé, ôtez le maillot et enfilez des vêtements secs.
9.Une étude réalisée par des chercheurs finlandais a montré que les femmes qui mangent régulièrement du fromage, des yaourts ou laits fermentés étaient moins sujettes aux cystites, peut-être parce que ces aliments contiennent des bactéries utiles, qui aident à éliminer les bactéries nuisibles. Mangez chaque jour deux ou trois laitages enrichis en ferments lactiques (tel que Lactobacillus acidophilus). Ce conseil vaut particulièrement si vous prenez des antibiotiques, dont on connaît les effets néfastes sur la flore intestinale.

Le saviez-vous ?




Les hommes sont naturellement peu sujets aux infections urinaires, même si le risque augmente en cas d'hypertrophie (ou adénome) de la prostate. En revanche, ils peuvent souffrir de prostatites (infection de la prostate), necessitant un traitement antibiotique long (6 semaines).




Vous voyez votre médecin si les symptômes évocateurs de cystite : " envie fréquente d'uriner, forte sensation de brûlure lors de la miction " persistent au-delà de 24 à 36 heures malgré les mesures prises. Il faut également consulter si la sensation de brûlure est accompagnée de perte vaginales (pour le femme) ou d'un écoulement pénien anormal (pour l'homme), si vous avez mal au dos, si vous grelottez, si vous avez de la température ou s'il y a du sang dans vos urines. Enfin, voyez votre médecin si la cystite récidive en dépit des mesures préventives ou si vous êtes enceinte.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 7 Oct - 15:07 (2014)    Sujet du message: MPOUSSEE DENTAIRE Répondre en citant

Poussée dentaire : 12 astuces pour apaiser les douleurs de gencive de votre bébé




Les premières dents apparaissent entre 4 et 8 mois, et cette poussée dentaire peut s'accompagner d'une douleur des gencives et d'autres petits troubles variables d'un enfant à un autre. Les gels gingivaux pour premières dents vendus en pharmacie, ainsi que les antalgiques pédiatriques (suppositoires ou sirop au paracétamol ou à l'ibuprofène) délivrés sans ordonnance peuvent alors être très utiles dans ces moments là.









Poussée dentaire : ce qui ne va pas ?

Chez certains nourrissons, les poussées dentaires passent inaperçues ou presque : l'enfant met ses doigts dans la bouche et bave beaucoup. Mais, le plus souvent, les gencives sont rouges, douloureuses et enflées, ce qui entraîne des pleurs, une irritabilité et un mauvais sommeil. Ce sont généralement les deux, trois ou quatre premières dents qui posent problème, mais il arrive que l'éruption de la première dentition, qui peut durer jusqu'à l'âge de 3 ans, se passe mal du début à la fin.

Anesthésiez la gencive par le froid


1.Achetez un anneau de dentition rempli d'eau (en pharmacie, parapharmacie, dans les rayons puériculture des grandes surfaces...). Mettez-le à refroidir au réfrigérateur, puis donnez-le à mâchouiller à votre enfant. Le froid à pour effet d'anesthésier la gencive et de soulager temporairement la douleur. (Attention : l'anneau ne doit jamais être mis au congélateur, car cela risquerait de provoquer des brûlures).
2.Si votre enfant à plus de 6 mois, vous pouvez lui donner à mâcher un gant de toilette propre passé sous l'eau froide.
3.Enveloppez un glaçon dans une mousseline propre et passez-le délicatement sur la gencive du bébé. Faites bien attention à ce que la glace elle-même ne soit pas en contact avec la gencive et à ne jamais vous arrêter dans votre mouvement continu, car cela risquerait de provoquer un refroidissement exagéré.
4.Les aliments froids peuvent aider à soulager les douleurs gingivales. Coupez un pain au lait, mettez les morceaux dans une poche en plastique et placez celle-ci au congélateur. Á chaque fois que le bébé commence à montrer des signes d'inconfort, donnez-lui un morceau de pain au lait froid à mâchouiller. En plus de l'anesthésie produite par le froid, le contact du pain au lait sur la gencive crée un massage bénéfique. Seule précaution à prendre : rester à côté de l'enfant afin de pouvoir lui retirer le morceau de pain de la bouche une fois celui-ci trop ramolli et imprégné de salive.
5.Donnez à votre bébé une banane congelée (épluchée, bien évidemment Smile. La chair dégèle rapidement lorsque l'enfant se met à la sucer et le froid apaise ses gencives. Toutefois, comme pour le pain au lait, il faut la lui ôter de la bouche avant qu'elle ne soit transformée en bouillie.

Offrez à l'enfant toute votre attention

1.Parfois, le fait de témoigner à l'enfant encore un peu plus d'affection que d'habitude peut suffire à apaiser les douleurs. Faites un câlin, prenez-le dans vos bras et marchez pour le distraire de l'inconfort qu'il ressent au niveau de la bouche.
2.Massez les gencives de votre bébé avec un doigt propre pendant quelques minutes, en appliquant éventuellement une goutte de citron. La pression soulage la douleur et l'attention que vous lui portez réconforte l'enfant.

Apaisez les gencives par les plantes

1.Versez une à deux cuillerées à soupe d'huile végétale comestible dans une coupelle, ajoutez deux gouttes d'huile essentielle de clou de girofle et mélangez. Cette mixture soulage les douleurs gingivales. Avant de vous en servir pour frotter les gencives de l'enfant, testez-la sur vous pour vous assurer qu'elle n'est pas trop forte. Si la sensation est désagréable, rajoutez un peu d'huile végétale et réessayez. N'appliquez jamais d'huile essentielle de clou de girofle pure sur la gencive d'un enfant, sous peine de provoquer une forte irritation.
2.Deux fois par jour, versez une ou deux gouttes d'huile de camomille sur un coton et tamponnez la gencive. Cette huile de couleur bleue a un effet apaisant sur la peau et les muqueuses irritées.
3.Essayez ces deux remèdes homéopathiques : Chamomilla 5CH ou Belladonna 5CH, à raison de trois granules toutes les 30 minutes, jusqu'à dix prises quotidiennes.

Essayez un gel gingival pour premières dents

1.Vous trouverez en pharmacie plusieurs gels gingivaux anesthésiants convenant aux enfants (sans alcool). Comme pour tout anesthésiant local, ces gels doivent être utilisés avec parcimonie car ils ne font pas qu'endormir les gencives. En cas d'usage excessif, ils peuvent inhiber le réflexe de haut-le-cœur, ce qui signifie que, lors de la prise de nourriture, des aliments risquent de pénétrer dans les voies aériennes sans que rien ne les arrête.

Nettoyez les gencives

1.Dès que la première dent perce, établissez une routine de nettoyage. Frottez doucement la gencive avec une brosse à dent souple ou un morceau de tissu propre. Cette mesure empêche les bactéries de proliférer et diminue l'irritation des gencives.

Á éviter




La coutume voulait qu'autrefois, lorsqu'un enfant avait ses premières dents, on frotte ses gencives avec de l'alcool, du gin ou du whisky, par exemple. Donner de l'alcool à un bébé (qui en avalera forcément un peu) est totalement contre-indiqué : les gels gingivaux sont bien plus recommandables.




Contrairement à ce que l'on croit souvent, la poussée dentaire n'occasionne ni fièvre ni diarrhées, ni vomissements ni perte d'appétit. Si vous constatez l'un de ces symptômes, il s'agit probablement d'un trouble concomitant, qui n'est pas directement lié à la dentition. Dans ce cas, consultez votre pédiatre.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 14:45 (2014)    Sujet du message: mot de dent Répondre en citant

Mal aux dents : 15 antidotes pour cesser ces douleurs insupportables




Les maux de dents, qu'il s'agisse de simples élancements ou de douleurs insupportables, sont normalement de courte durée lorsqu'on s'adresse à un bon dentiste. Si vous ne parvenez pas à obtenir un rendez-vous immédiatement avec votre dentiste, achetez en pharmacie un gel buccal anesthésiant à base de lidocaïne ou de benzocaïne. Vous pouvez aussi prendre un antalgique général - ibuprofène, paracétamol ou aspirine (ne donnez pas d'aspirine à un enfant de moins de 16 ans sans avis médical). Ou utilisez les remèdes suivants.




Mal aux dents : ce qui ne va pas ?

Les maux de dents sont souvent dus à des caries dentaires, qui se forment sous l'action de bactéries proliférant dans les résidus d'aliments sucrés et amidonnés accrochés aux dents. Ces bactéries produisent des acides qui attaquent les dents et, lorsqu'un nerf fini par être atteint, les douleurs commencent. Mais les maux de dents peuvent aussi avoir d'autres causes : morceau de nourriture coincé entre deux dents, plombage qui a sauté, dent fêlée, abcès (poche infectée entre la dent et la gencive) ou problème de sinus.

Des épices pour faire taire la douleur

1.Appliquez un peu d'huile essentielle de clou de girofle sur la dent qui fait mal. Le clou de girofle a un effet anesthésiant, dû à sa forte teneur en une substance appelé eugénol, et possède des propriétés antibactériennes puissantes. Au début du XIXe siècle, les médecins et dentistes ne se déplaçaient jamais sans leur flacon d'huile essentielle de clou de girofle. Sur le moment, l'huile essentielle peut provoquer une légère sensation de brûlure, mais la sédation intervient rapidement.
2.L'effet est le même lorsqu'on utilise des clous de girofle entier. Mettez-en quelques-uns dans votre bouche, laissez-les ramollir, puis écrasez-les légèrement entre vos molaires saines afin qu'ils libèrent leur huile. Gardez ensuite les clous contre la dent douloureuse pendant 20 à 30 minutes.
3.Si vous n'avez pas de clous de girofle sous la main, faîtes une pâte avec du gingembre en poudre et du poivre de Cayenne. Versez les ingrédients dans une coupelle, ajoutez un tout petit peu d'eau, puis mélangez jusqu'à obtention d'une pâte. Prenez un morceau d'ouate et roulez-le soigneusement dans la pâte, de manière à ce qu'il soit bien enrobé, puis placez-le sur la dent douloureuse (la pâte pouvant irriter la gencive, veillez à ce que le coton ne soit en contact qu'avec la dent). Vous pouvez aussi utiliser un seul de ces deux ingrédients, peu importe lequel, car tous deux calment la douleur.

Bain de bouche antalgiques

1.Rincez-vous la bouche avec de la teinture de myrrhe. La myrrhe est astringente, ce qui a pour effet de diminuer l'inflammation ; elle possède aussi des propriétés antibactériennes. Mettez une cuillerée à café de myrrhe pulvérisée dans 200 ml d'eau, portez à ébullition et laissez frémir pendant 30 minutes. Retirez du feu, filtrez et laissez refroidir. Rincez-vous la bouche 5 ou 6 fois par jour avec une cuillerée à café de cette décoction diluée dans une demi-tasse d'eau.
2.Outre son goût agréable, l'infusion de menthe poivrée a un certain pouvoir anesthésiant. Jetez une cuillerée à café de feuilles séchées dans une tasse d'eau bouillante, laissez infuser pendant 20 minutes, puis filtrez. Servez-vous de l'infusion refroidie pour vous rincer la bouche et recrachez-la. Renouvelez l'opération aussi souvent que vous le souhaiter.
3.Pour désinfecter et soulager provisoirement la douleur, rincez-vous la bouche avec de l'eau oxygénée à 20 volumes diluée dans une fois sa quantité d'eau. Ce bain de bouche est particulièrement recommandé lorsque les maux de dents s'accompagnent de fièvre et d'un goût désagréable dans la bouche (signe d'infection). Comme pour les autres remèdes, il s'agit là d'un traitement d'appoint. Une visite chez le dentiste est indispensable, car l'origine de l'infection doit être recherchée et traitée en conséquence. L'eau oxygénée, même diluée, ne doit jamais être avalée. Recrachez-la, puis rincez-vous la bouche plusieurs fois à l'eau claire.
4.Mettez une cuillerée à café de sel dans un verre d'eau chaude et remuez. Rincez-vous la bouche pendant 20 à 30 secondes avec la solution ainsi obtenue, puis recrachez-la. L'eau salée nettoie la gencive autour de la dent et diminue un peu le gonflement en faisant ressortir une partie du liquide retenu dans le tissu. Renouvelez l'opération aussi souvent que vous le souhaitez.

Le réconfort par les compresses

1.Mettez un petit glaçon dans un sachet en plastique, enveloppez l'ensemble dans un linge fin et appliquez-le sur la dent douloureuse. Laissez agir pendant environ 15 minutes. Vous pouvez aussi appliquer un sac de glaçon sur votre joue au niveau de la dent qui fait mal.
2.L'application d'une infusette de thé chaude est un remède traditionnel qui mérite d'être essayé. Le thé contient des tanins dont l'astringence peut réduire le gonflement et apporter une amélioration temporaire.
3.Autre remède de grand-mère : l'application sur la joue d'une feuille de papier kraft imbibée de vinaigre et recouverte d'un côté de poivre noir. La chaleur ainsi produite peut masquer un moment la sensation de douleur.

Brossage doux

1.Utilisez un dentifrice pour dents sensibles. En cas de rétractation (ou raccourcissement) de la gencive (liée à l'accumulation de la plaque dentaire et de tartre), cela pourra soulager les douleurs habituellement ressenties lors de la prise d'aliments très chauds ou très froids. Le recul de la gencive entraîne une mise à nue de la partie inférieure de la dentine, qui n'est pas ici recouverte d'émail : la base des dents se retrouve alors sans protection, et devient sensible à la chaleur, au froid et à d'autres stimuli qui provoquent la douleur.
2.Pour protéger vos gencives et limiter cette rétractation, brossez-vous toujours les dents avec une brosse extrasouple.

Colmatez les brèches

1.Si vous vous êtes cassé une dent ou que vous avez perdu un plombage, le fait de couvrir la partie exposée avec un morceau de chewing-gum vous permettra d'avoir un peu moins mal. Cette technique peut-être utilisée pour maintenir en place un plombage qui menace de se détacher, le temps de voir son dentiste. Pour ne pas aggraver la situation, évitez de mâcher du côté ou se trouve la dent abîmée jusqu'à ce que celle-ci ait été réparée.
2.Vous pouvez aussi acheter en pharmacie un matériau de restauration provisoire, de type Cavit ®, qui protégera votre dent, ainsi que l'intérieur de votre joue s'il y a des bords qui accrochent, jusqu'à ce que vous puissiez voir un dentiste.

Appuyez pour soulager

1.Pour faire cesser rapidement les maux de dents, essayez l'acupression. Appuyez avec votre pouce sur le dos de l'autre mains, là où la base du pouce et celle de l'index se rejoignent. Maintenez la pression pendant environ 2 minutes. Cette manœuvre stimule la libération d'endorphine, hormone du bien-être produite par le cerveau. Les spécialistes de l'acupression recommandent d'éviter cette manœuvre si vous êtes enceinte.

Testé...




Selon la croyance populaire, le fait de se masser la main avec un glaçon peut soulager les maux de dents.




...et avéré




Les messages envoyés par les nerfs au cerveau pour signaler le froid peuvent interférer avec les signaux de douleur provenant de la dent. Enveloppez un glaçon dans un linge fin et passez-le sur la partie charnue située entre le pouce et l'index.




UNE BONNE HYGIÈNE DENTAIRE RÉDUIT CONSIDÉRABLEMENT LA FRÉQUENCE DES CARIES.




Voyez votre dentiste le plus rapidement possible, même si les symptômes paraissent diminuer. Les remèdes proposés ici ne peuvent apporter qu'une amélioration passagère. Le dentiste est seul à même de déterminer la cause de votre mal de dents. Un traitement spécifique sera probablement nécessaire. Si vous laissez traîner, la situation ne peut qu'empirer.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 12 Oct - 16:02 (2014)    Sujet du message: doleur cervcales Répondre en citant

Douleurs cervicales : 16 méthodes pour traiter et prévenir la douleur




Qui n'a pas déjà dormi dans une mauvaise position, n'est pas resté trop longtemps assis devant un ordinateur, ou en train de tricoter ou de bricoler, souffrant par la suite de douleurs cervicales ou de raideurs dans les épaules ? S'il vous est arrivé de discuter des heures au téléphone, le combiné calé sur l'oreille et les épaules, vous en avez sans doute payé le prix. Les antalgiques et anti-inflammatoires comme l'aspirine et l'ibuprofène peuvent apporter un soulagement, mais il existe d'autres moyens de calmer la douleur.




Douleurs cervicales : ce qui ne va pas ?

Les douleurs cervicales sont souvent consécutives à une mauvaise posture maintenue longtemps. Les douleurs à l'épaule peuvent être provoquées par une tendinite, inflammation des fibres (tendons) qui relient les muscles aux os. Autre cause possible : les bursites, qui sont des inflammations du sac (bourse) qui enveloppe l'articulation de l'épaule. Les douleurs peuvent aussi provenir d'un autre endroit du corps (dans ce cas, elles irradient ou sont projetées vers les épaules). Un trouble abdominal peut être ressenti au niveau des épaules via les impulsions du nerf phrénique. Un problème pulmonaire peut générer une douleur aux épaules. Une blessure, l'arthrite, l'arthrose et la maladie de Lyme sont d'autres causes de douleur au cou et à l'épaule.

La chaleur pour soulager

1.La chaleur aide à calmer la douleur, détend les muscles, réduit la raideur articulaire et accélère la guérison. Vous pouvez utiliser un coussin chauffant réglé au minimum, une bouillotte, une lampe à infrarouge ou une chaufferette. Vous pouvez aussi simplement prendre une douche ou un bain chaud.
2.La chaleur humide soulage les nuques raides et contractées. Confectionnez une compresse en imbibant une serviettes d'eau chaude (non bouillante). Pliez-la et essorez- la bien. Dépliez-la et placez-la derrière votre cou et vos épaules. Couvrez la serviette mouillée d'une serviette sèche et laissez les deux en place pendant 10 minutes.
3.Pour vous soulager rapidement et simplement, réglez un séchoir à cheveux sur la température la plus chaude et faites souffler de l'air sur votre nuque (sans vous brûler).

Massez la zone douloureuse

1.Avec votre pouce ou le bout de vos doigts, appliquez une pression constante à l'endroit douloureux de votre cou pendant 3 minutes. Ce geste simple devrait atténuer significativement la douleur.
2.Un massage doux peut faire des miracles pour les douleurs au cou et aux épaules. Placez les doigts de votre main gauche sur le côté droit de votre cou, juste au-dessous de l'oreille, et massez délicatement les muscles vers le bas, en direction de la clavicule. Faites-le trois fois et répétez l'opération de l'autre côté. Pour renforcer l'effet apaisant, utilisez de l'huile de massage ou une lotion à laquelle vous aurez ajouté quelques gouttes d'huile essentielle de lavande ou de géranium.

Appliquez une pommade chauffante

1.Appliquez une pommade chauffante, au camphre, par exemple. Ce type de produit irrite les terminaisons nerveuses et détourne l'attention du cerveau de la douleur. (Attention : n'employez pas ce type de baume avec une bouillotte ou des compresses chaudes).

Mieux vaut prévenir que guérir

1.Si vous avez l'habitude de dormir sur le ventre, ménagez votre cou en modifiant votre position de sommeil. Dormez plutôt sur le dos et utilisez un oreiller ergonomique, vendu dans les grands magasins, certaines pharmacies et sur les sites Internet de vente au détail de matériel médical. Vous devriez également envisager d'investir dans un nouveau matelas si le vôtre est vieux et affaissé.
2.Choisissez des sièges qui maintiennent bien le dos et la tête et ne vous voûtez pas. Vous pouvez placer un coussin lombaire, une serviette roulée ou un petit oreiller derrière le bas de votre dos.
3.Que vous soyez debout ou assis, maintenez dans le même alignement votre tête, vos épaules et vos hanches.
4.Pour éviter les tensions cervicales lorsque vous téléphonez, tenez le combiné dans la main (ne le calez pas dans le creux du cou). Si vous téléphonez beaucoup, achetez un casque ou prenez l'habitude d'utiliser les haut-parleur.
5.Chez les femmes à forte poitrine, le port d'un soutien-gorge de sport ou d'un modèle avec armature peut limiter les douleurs au cou et aux épaules. La poitrine est bien soutenue et, comme les bretelles sont plus larges que celles d'un soutien-gorge classique, le poids des seins est réparti de façon plus uniforme entre les épaules.
6.Ne surchargez pas les sacs à bandoulière. Ils font peser un poids sur une épaule et déséquilibrent l'alignement du corps. Remplacez-les par un sac à dos, à condition d'utiliser les deux bretelles ou d'en acheter un à bretelle oblique.
7.Si vous passez des heures devant un ordinateur, assurez-vous que votre écran est bien orienté et surélevé afin que vous n'ayez pas à pencher le cou ni à incliner la tête pour le voir.
8.Évitez les chaussures à talons hauts. Elles contribuent indirectement aux douleurs cervicales en déviant l'alignement de la colonne vertébrale et obligent à déplacer le cou vers l'avant.
9.Portez une écharpe quand le temps est froid et humide pour ne pas aggraver la raideur et les douleurs cervicales.
10.Ne stationnez pas ou ne dormez pas en plein courant d'air.

Si les remèdes maison de fonctionnent pas et que la douleur dure depuis plus de 3 jours, consultez votre médecin. Voyez-le également si la douleur vous empêche de lever le bras au dessus de la tête ou si vous ne pouvez pas bouger l'épaule. Prenez un rendez-vous immédiat ou allez au urgences si la douleur à l'épaule ou au cou apparaît juste après une chute ou un accident. Demandez une prise en charge urgente si votre cou est à la fois douloureux et raide, si vous avez de la fièvre et mal à la tête, si vous ne supportez pas la lumière ou si vous présentez une éruption de points rouges ne s'effaçant pas à la pression (lorsque vous appuyez un verre dessus, par exemple). Ce sont des symptômes de la méningite.


Revenir en haut
GILBERT01
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 11:33 (2014)    Sujet du message: sucre vanille Répondre en citant

Sucre vanillé

Pour fabriquer soi-même du sucre vanillé.
Enfouir une gousse de vanille dans un kilo de sucre.Au bout d'un mois on peut commencer à prélever le sucre vanillé au fur et à mesure des besoins.
g - 75020


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:33 (2016)    Sujet du message: L ALCOOL LE LENDEMAIN

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les mousquetaires Index du Forum -> Le coin des mousquetaires -> Le coin de Gilbert et Colette Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com